emploi

Les questions à éviter en entretien d’embauche

MeetYourJob vous donne 9 erreurs à éviter lors d’un entretien d’embauche

A découvrir également : Comment faire un CV en anglais ?

1. Le retard

Arriver en retard est une erreur fatale. Il est préférable d’arriver 5 à 10 minutes avant afin de prendre possession des locaux.

2. Manque d’information

La plus grande erreur est de ne pas avoir documenté l’entreprise pour laquelle vous avez demandé. Passez donc un moment avant votre interview sur le site de l’entreprise pour connaître son histoire, ses valeurs, son marché, son positionnement, ses offres, ses tarifs…

A lire en complément : Répondre à la question du salaire en entretien d'embauche

Par conséquent, ne vous présentez pas comme un touriste sans recueillir des informations sur l’entreprise qui recrute.

3. Je ne sais pas comment apparaître en moins de 2 minutes

L’ idée est que vous devez être en mesure de vous présenter d’une manière concise qui montre vos forces. Le candidat, s’il n’est pas préparé pour cet exercice, doit réciter son CV. Cependant, cette stratégie peut sembler « ennuyeux » pour le recruteur.

Pour réussir vos entrevues d’emploi, faites une présentation de deux minutes qui vous résume. Vous pouvez utiliser cette brève présentation au début de l’entrevue si le recruteur vous en donne l’occasion ou encore pendant une entrevue pour résumer vos forces.

4. Pas de préparation pour les pièges

Le manque de préparation aux questions de piège lors d’une entrevue d’embauche peut être fatal pour le candidat.

Le candidat doit avoir réfléchi à des réponses intelligentes et documentées afin de pouvoir répondre à différents types de questions de piège, comme :

  • Pourquoi toi et pas un autre ?
  • Quelles sont vos qualités ? Quelles sont vos lacunes ?
  • Pourquoi notre entreprise ?
  • Quelle est votre motivation ?

5. Dire le mal

Les candidats ne doivent pas dénigrer ou parler mal de leurs anciens employeurs, concurrents ou une personne influente dans le marché. Lorsque le candidat dénigre son ancienne hiérarchie, le recruteur l’assimile à la mauvaise narration.

Au contraire, lorsque vous parlez d’un ancien gestionnaire, essayez de vous concentrer sur des choses positives. Par exemple, vous pouvez dire « {…} C’est ce que j’ai aimé quand je travaillais avec une telle personne, c’était sa capacité à voir des plans à long terme. En particulier, il avait senti une telle tendance et j’ai appris une telle chose… »

Si vous parlez positivement d’une personne absente, vous serez assimilé au bien.

6. Évitez les mauvaises questions lors de votre entretien d’embauche

Évitez de poser des questions égocentriques, telles que « Avez-vous des billets de restaurant ? « Est-ce que j’aurai un bureau pour moi ? « Pourrais-je avoir une voiture de bureau ?  »…

Toutes ces questions vous discréditent parce qu’elles montrent que vous êtes là pour prendre, pas pour donner.

7. Ne mens pas

Dans votre entretien d’embauche, inventer un fait de but en blanc est très dangereux, parce que plus vous montez dans la hiérarchie, plus votre chemin sera vérifié, donc si vous inventez un mensonge important, il peut se retourner sur vous. Mentir est un abus de confiance entre vous et le recruteur.

Pour prouver vos compétences, il est recommandé d’avoir avec vous des documents récapitulatifs (un livre) qui prouvent que vous avez participé à un tel projet, ou de montrer l’évolution des chiffres à la suite de vos actions par exemple. Les candidats sont souvent considérés avec méfiance par les recruteurs parce que les recruteurs savent qu’il y a des menteurs parmi eux. Donc, si vous apportez des preuves à l’appui de ce que vous dites, vous augmenterez vos chances d’obtenir le poste.

C’ est une chose très impressionnante pour un recruteur qu’un candidat apporte des faits et des documents en mettant ses références à sa disposition.

8. Manque de confiance en soi

Le fait de montrer des signes de manque de confiance en soi est une erreur chez les candidats. Souvent, le manque de confiance en soi est illustré par quelqu’un qui parle rapidement, touche son visage, a un regard éphémère. Tu dois parler calmement, prendre ton temps, avoir un regard franc.

Si vous avez un langage corporel qui est hésitant, vous vous penchez, regardez ailleurs avec tics etc. Votre langage corporel ne va pas coller à votre discours et le recruteur ne suivra pas cette interview.

Donc, ne pas émettre un signe qui trahirait un manque de confiance en soi.

9. Manque de dynamisme

Les recruteurs n’aiment pas les gens lents, sans énergie…

En termes de niveau d’énergie, vous devez avoir au début de l’entretien, un niveau d’énergie légèrement supérieur à celui du recruteur. Cette petite touche en plus, donnera du mouvement et du dynamisme à l’interview.

Le recruteur a besoin de quelqu’un qui est réactif et qui a un arbitre. Par sa présence physique, le candidat montre sa motivation.

L’ équipe MeetYourJob vous souhaite de bons chance avec vos interviews !