Mettre en place un programme de cooptation : quelles sont les étapes clés ?

La cooptation peut être définie comme un mode de recrutement par lequel un employé de l’entreprise recommande une personne qu’il connaît pour un poste spécifique. Cette technique appelée également recrutement participatif permet de booster les recrutements et d’avoir les meilleurs talents à un coût pas si élevé. Ce concept, vous intéresse-t-il ? Voici comment procéder à la mise en place d’un programme de cooptation.

A lire en complément : Comment générer un logo facilement sur Internet ?

Faire un état des lieux

En amont de la mise en place du programme, il est important de déterminer le « pourquoi » de ce programme ainsi que les attentes de l’entreprise par rapport à celui-ci. Il faut également définir les personnes de l’entreprise concernées par la cooptation de candidat ainsi que les postes visés. En effet, vous pouvez seulement réserver la participation de ce mode de recrutement aux cadres. Notez toutefois que plus le nombre d’employés sollicités pour le programme est élevé, plus les chances d’avoir les meilleurs talents sont plus importantes.

À ce stade, vous pouvez aussi décider sur la prime de cooptation. Ce n’est pas obligatoire, mais elle va motiver vos employés à recommander les meilleurs candidats. Avec une prime, le taux de cooptation sera plus élevé.

A voir aussi : Les étapes pour devenir auto-entrepreneur

Définir les règles de jeu

Votre programme de cooptation commence à prendre vie, mais il faut maintenant préciser ses conditions générales. Il faut donc avoir des réponses précises aux questions suivantes :

  • Qui peut coopter ?
  • Qui peut être coopté ?
  • Quelle récompense offrir aux coopteurs ?

Essayez de faire participer tous vos employés pour ce programme de cooptation pour permettre d’avoir un maximum de candidats et surtout des candidats variés. Vos collaborateurs peuvent recommander des membres de sa famille et/ou des personnes de son entourage professionnel. Pour valoriser le coopteur et le remercier, il faut penser à la récompense, notamment à la prime de cooptation. Il faut alors définir le montant de la prime en se référant sur le budget de la société et sur le budget dédié à ce recrutement. Évitez de promettre un montant que vous ne pouvez pas honorer.

Le coopteur est un facilitant dans ce processus de recrutement. S’il a bien fait son travail, il est garanti que l’onboarding sera plus rapide et efficace. Si ce nouveau recru passe l’intégralité du processus d’onboarding, il y a plus de chances qu’il reste dans l’entreprise après la période d’essai. Il faut passer par plusieurs étapes pour un onboarding réussi. Vous allez en savoir plus dans cet article.

Faire vivre le programme de cooptation

Voilà votre programme de cooptation est prêt, il faut maintenant le faire vivre, notamment le partager aux personnes concernées. Il faut faire un peu de marketing, car le programme est comme un nouveau produit. Il faut également penser à animer votre communauté de coopteurs afin qu’ils puissent mener à bien leur mission. Lorsqu’on a un nouveau recru, une petite fête peut également être organisée. À vous de trouver le meilleur moyen pour motiver votre communauté de cooptation et ne vous reposez pas uniquement à rappeler la prime de cooptation qui est en jeu.

ARTICLES LIÉS