Quitter son emploi pour devenir trader : est-ce une bonne idée ?

Un homme sur son smartphone au bureau

Est-ce une bonne idée de quitter son emploi pour faire du trading ? D’un point de vue comptable, si le métier de trader rapporte plus que votre salaire actuel, il semblerait logique de foncer et de vous lancer dans le trading. Néanmoins, il ne faut pas négliger d’autres facteurs qui peuvent entrer en jeu. Faisons le tour de la question.

Bien comprendre le métier du trader

Le métier de trader a évolué au cours de ces dernières années. En effet, il est désormais possible d’investir sur toute une gamme d’actifs et d’options. Le trading ne se limite plus aux actions et obligations, il est désormais possible de trouver des produits dérivés et des actifs sous-jacents. C’est par exemple le cas pour les CFD indiciels où, finalement, l’acheteur ne devient acquéreur que d’un contrat de différence.

A découvrir également : Comment faire un CV en anglais ?

Trader demande des connaissances spécifiques

Cependant, la première clé de la réussite en tant que trader est de bien comprendre les rouages du système. Il ne peut donc être envisagé de quitter son emploi sans avoir les bagages nécessaires pour le métier. Pour cela, vous pouvez suivre des formations ou vous former seul en ligne.

Trader nécessite du capital

Avant de vous lancer dans le métier de trader, il vous faut constituer un capital. Le montant dépend de l’objectif de rendement que vous vous êtes fixé pour vous assurer de quoi vivre chaque mois. Alors, posez-vous les bonnes questions : avez-vous ce montant à disposition ? Si la réponse est « non », comment allez-vous procéder pour l’avoir ? Notez aussi qu’il ne faut pas investir tout son argent dans le trading. Il vaut mieux en garder de côté au cas où tout ne se déroule pas comme prévu.

A lire aussi : Optimiser son espace de travail en toute simplicité

Trader sur le long terme

Puisque vous avez choisi d’en faire votre métier, vous devez miser sur le long terme. Des gains ou des pertes rapides sur le court terme ne peuvent que refléter la réalité sur le moyen et le long terme. Vous ne devez donc pas abandonner trop tôt. Avant de quitter votre emploi, demandez-vous si vous êtes assez patient pour ce genre de métier. De la même manière, demandez-vous si vous pouvez subvenir à vos besoins durant cette période.

Conclusion

Quitter son emploi pour devenir trader ne peut être une bonne idée que si vous êtes prêt et que toutes les conditions pour réussir sont réunies. Misez aussi sur des placements moins risqués comme les actions ou les obligations. Pour ne pas plonger tête baissée dans le trading, vous pouvez aussi commencer par des simulations et des essais, ne serait-ce que pour s’habituer au système. De cette façon, vous pouvez juger par vous-même s’il est possible de vous lancer tout de suite dans le métier.

Les risques associés au trading

Pensez à bien noter que le trading présente des risques importants pour ceux qui ne sont pas prêts à y faire face. La nature volatile du marché peut entraîner des perturbations imprévues dans les transactions et causer des perturbations financières importantes.

Les traders débutants ont souvent tendance à surestimer leurs compétences et sous-estiment les risques encourus. Les erreurs peuvent être coûteuses, en termes de temps comme d’argent. Pensez à bien comprendre parfaitement les mécanismes du trading avant de vous lancer.

Au-delà des risques financiers, le stress associé au trading peut aussi avoir un impact sérieux sur la santé mentale et physique des individus impliqués dans cette activité professionnelle exigeante. Le manque de sommeil régulier et une alimentation inadéquate peuvent déclencher une cascade d’autres problèmes tels que l’anxiété ou la dépression.

Pensez à bien souligner que le secteur du trading n’est pas exempt d’escroqueries ou autres pratiques illégales telles que la manipulation ainsi qu’un grand nombre d’autres arnaques. Ces escrocs visent souvent les personnes inexpérimentées qui cherchent à rentabiliser leur argent rapidement sans s’informer préalablement sur l’environnement économique et financier actuel.

Si vous décidez toutefois de vous engager dans cette voie difficile, nous vous recommandons vivement de bien réfléchir aux conséquences potentielles avant toute prise de décision impulsive ou hâtive. Quitter son emploi pour devenir trader est une décision qui doit être mûrement réfléchie.

Les alternatives à la reconversion en trader

Si vous n’êtes pas prêt à prendre les risques associés au trading, il existe plusieurs alternatives qui pourraient mieux correspondre à vos objectifs professionnels. Par exemple, si votre souhait est de gagner plus d’argent que dans votre emploi actuel, vous pourriez envisager de chercher un poste dans une entreprise où les salaires sont plus élevés.

Dans le cas où vous cherchez un travail plus stimulant ou en phase avec vos centres d’intérêts, il pourrait être judicieux de suivre une formation professionnelle afin d’approfondir vos connaissances et compétences tout en restant engagé dans votre carrière actuelle. De nombreuses formations professionnelles peuvent être suivies en ligne sur des plateformes pédagogiques telles que Udemy ou OpenClassrooms.

Une autre option consiste à créer sa propre entreprise. Si cette possibilité peut sembler intimidante au premier abord, elle peut aussi offrir la satisfaction personnelle ainsi qu’une grande liberté créative et financière qu’une reconversion en trader ne pourrait pas fournir. Il existe aujourd’hui beaucoup de ressources disponibles pour aider les entrepreneurs débutants tels que des sites web dédiés aux startups ainsi que des programmes spécialisés proposant du mentorat personnalisé.

Si vous recherchez une vie professionnelle plus équilibrée ou axée sur l’épanouissement personnel plutôt que sur la seule rémunération financière, vous pouvez opter pour un travail indépendant comme travailler en freelance ou télétravailleur. Ces métiers permettent souvent davantage de flexibilité quant aux horaires et responsabilités liées au travail quotidien.

Quelle que soit votre choix final, vous devez bien réfléchir avant d’entreprendre une reconversion professionnelle. Le trader peut sembler être un métier lucratif, cependant, il est crucial de comprendre la nature volatile du marché et les risques qui y sont associés avant de s’y lancer. Prenez le temps d’évaluer vos centres d’intérêts ainsi que votre niveau de compétences pour trouver une alternative professionnelle où vous pouvez vous épanouir tout en demeurant en sécurité financière.

ARTICLES LIÉS