conseils

Comment rédiger une lettre de motivation ?

Si vous êtes à la recherche d’une alternance, d’un emploi ou d’un stage, vous devez sûrement écrire une lettre de motivationpour compléter votre CV .

A lire en complément : Comment réussir une intégration en entreprise?

Cette étape à travers laquelle nous passons tous un jour ou l’autre est, contrairement à ce que l’on pourrait penser, loin d’être facile. Cependant, il est absolument nécessaire de maîtriser cet exercice car, couplé à votre CV, une lettre de motivation réussie vous donne la meilleure chance d’obtenir un entretien d’embauche.

Vous vous demandez probablement la meilleure structure à adopter, la meilleure forme à donner, comment la rendre plus convaincante, la personnaliser, vous distinguer des nombreuses autres applications concurrentes.

A lire également : Comment devenir assistant d'éducation ?

Dans cet article, nous allons vous guider, étape par étape, et vous montrer comment écrire une lettre de motivation impeccable, qui vous permettra de faire la différence et d’atteindre votre objectif professionnel. Commencez !

• Pourquoi cette lettre est-elle essentielle ? • Étape 1 : Réfléchissez avant d’écrire • Étape 2 : quelle forme devrait être adopté ? • Étape 3 : Quelle structure devrait-on privilégier ? • Étape 4 : Conseils éditoriaux • Lettre manuscrite ou courriel ? • Quelle police, quelle typographie ? • Quand soumettre votre demande ? • L’entreprise devrait-elle être relancée ? • Ce qu’il faut retenir

Pourquoi la lettre de motivation est-elle essentielle ?

Le premier point à prendre : la lettre de motivation fournit un rôle complémentaire au CV . Il le renforce en le rattachant au poste recherché. Il doit donc être, comme le CV, personnalisé et systématiquement adapté à chaque candidature.

Une bonne lettre de motivation souligne pourquoi vos compétences, celles présentées sur le CV, correspondent à l’offre. Il met en évidence vos motivations personnelles, votre intérêt pour l’entreprise.

Mais surtout, c’est un outil crucial pour attirer l’attention d’un employeur potentiel. Dans la majorité des cas, les recruteurs commencent par lire les lettres de motivation avant de s’intéresser au CV. Pour convaincre les lettres de motivationalors ont souvent seulement trente à soixante secondes d’attention . S’ils échouent, les CV ne seront même pas lus.

Pour réussir à rédiger une lettre de motivation simple et percutante qui diffère des autres, il faut respecter un principe : y passer du temps .

Étape 1 : Réfléchissez avant d’écrire

Avant d’attaquer la rédaction de votre lettre de motivation, posez-vous d’abord les bonnes questions :

    • Pourquoi suis-je intéressé par cette offre ?
    • Qu’ est-ce qui me donne envie de travailler dans cette entreprise ? Quelles informations ai-je sur elle, son secteur d’activité ?
    • Qu’ est-ce qui me motive, me donne envie d’être embauchée ?
    • Mes compétences, mes expériences correspondent-elles au travail ?

Ce ne sont là que des pistes de réflexion. Des méthodes similaires basées sur différentes questions existent. Cette première étape devrait vous permettre d’éliminer les applications potentielles pour que vous n’avez honnêtement pas vos chances, ou qui ne correspondent pas à ce que vous cherchez.

Inversement, si cela confirme votre intérêt pour l’offre, notez les réponses à ces différentes questions sur papier. Ils formeront plus tard les principaux arguments de votre motivation.

Étape 2 : Donnez à votre lettre de motivation la meilleure forme possible

Il est essentiel de faciliter la lecture du recruteur, de lui permettre d’aller directement à l’objectif et d’avoir un accès immédiat à certaines informations essentielles.

Soumission d’une lettre d’accompagnement standard :

Comment puis-je soumettre une lettre de motivation ? Éléments clés et erreurs à ne pas commettre

1 — En haut de la lettre

  • Cohérence visuelle avec le CV  : n’oubliez pas d’harmoniser les en-têtes, la typographie utilisée, et d’éviter toute contradiction, en particulier dans vos coordonnées. Votre CV et votre lettre de motivation doivent avoir la même identité visuelle.
  • Votre adresse e-mail  : une adresse fantaisiste ou incompréhensible devrait être interdite absolument. Si vous n’avez pas un email sobre qui le rend professionnel, créez un compte aussi près que possible de : name prénom@gmail.com.
  • Nom et poste du bénéficiaire  : il est très important de postuler à la personne en charge du recrutement. Le nom est souvent indiqué sur l’annonce s’il y en a un. Si vous ne le faites pas, faites des recherches pour déterminer qui il s’agit. Si nécessaire, n’hésitez pas à appeler directement l’entreprise pour lui demander qui il est sage d’envoyer votre demande.

Si vous parvenez à trouver le nom de la personne responsable, assurez-vous de ne pas faire une faute de frappe en l’écrivant. Sinon, simplement :

— Une formule générique, par exemple : « à l’attention de l’agent de recrutement » ou « à l’attention du gestionnaire des ressources humaines ». — Soit une formule adaptée à la service que vous visez : « à l’attention du Directeur Juridique/Marketing… ».

Dans tous les cas, utilisez la formule « Attention de » et non « Intention de », qui dans un autre sens.

  • But de la lettre de motivation  : adaptez-la en fonction de votre situation. Faites-le simple et pratique.

Exemples :

— Titre de l’offre (plus éventuellement date, support, référence publicitaire) ; — Demande spontanée d’un poste de »… » ; — Rechercher un contrat d’apprentissage (préciser pour quel métier ou diplôme et pour quelle période, « à partir de…, pour X mois minimum »).

  • Formulaire d’appel  : si vous savez à qui vous écrivez, faites-le simplement avec la formule correspondante : Madame/Mister/Madame, Messieur/Dames/Hommes.

Spécifier le nom de la personne à qui vous écrivez n’est pas recommandé, surtout si vous ne les connaissez pas. Écrivez son nom dans la section du destinataire en haut à droite et faites le plus simple dans le formulaire d’appel.

Si vous ne savez pas qui vous écrivez pour utiliser la formule Madame, monsieur. Évitez toujours les formules trop familières du type : cher Mr./Chère Madame, à moins que vous ne connaissiez bien la personne.

2 — Dans le corps du texte

Sauf dans des cas particuliers, la longueur d’une lettre de motivation ne doit jamais dépasser une page . Comme l’employeur ne consacre qu’un minimum de temps à chaque lettre, il est nécessaire de s’assurer que sa lecture est claire et rapide.

Une attention particulière devrait également être accordée à la rédaction et à la présentation . Une lecture agréable motivera l’employeur, ou au moins ne le découragera pas :

  • Sois synthétique, 15 à 20 lignes suffisent . Tenir une lettre de motivation sur une page ne devrait pas compresser ce qui a été écrit sur deux pages. Limitez les paragraphes à un maximum de 5 lignes, idéalement de 12 à 15 mots par ligne, et évitez des phrases trop longues.

Une lettre occupant les trois quarts d’une page semble être un juste milieu. Il sera assez court pour que le recruteur veuille le lire et assez long pour vous présenter de façon convaincante.

  • Adoptez un style clair et simple . Préférez des phrases courtes, simples et percutantes.
  • Aérer le texte en sautant des lignes. Assurez-vous que chaque paragraphe est complètement séparé des autres.
  • Faites attention à l’orthographe, à la syntaxe et à la grammaire  : dans un environnement professionnel, commettre des erreurs sera toujours désactivable. Un premier tri entre les différentes applications est souvent effectué sur ce critère. Dans certains métiers, la présence d’une seule erreur peut justifier le rejet.

Quel que soit le degré de demande de la personne qui lit votre lettre, la moindre seconde d’inattention peut être fatale. Il est très important de lire et vous faire lire de nouveau pour vous assurer qu’il n’y a pas de défauts dans la lecture du recruteur.

Voici des exemples d’erreurs fréquentes et facilement évitables :

— « Expérience professionnelle » : l’attention est en effet un « F » et deux « S, N et L ». — Emplois que « j’ai tenu » et non « occupés ». — Missions que « j’ai accomplies » et non « accomplies ». — « Les tâches qui m’ont été confiées » et non « taches ». — « Employé » et « Employé » : au lieu de « Employé » ou « Employé » — « Fabricant » et non « frabriquant ». — « Parmi » et non « parmi ». — « Maintenance » et non « Maintenance ». — « S’il vous plaît d’accord » au lieu de « d’accord » ou « d’accord ».

3 — À la fin de la lettre

  • La formule de politesse : par écrit, il est d’usage d’utiliser certaines expressions pour mettre fin à une lettre et offrir des salutations. Méfiez-vous si vous le faites « copier-coller » pour reproduire la même formule qu’au début de la lettre (Madame, Monsieur, etc.)

De nombreuses formules polies sont utilisées dans les lettres de motivation. Le mieux est de faire simple et directe. Exemples :

Interdire certaines formules de courtoisie de votre motivation :

— « l’expression de mes salutations distinguées ». Vous ne devriez pas associer « l’expression » à « salutations ». Nous exprimons des sentiments et non des salutations. Des expressions anciennes et lourdes, par exemple : « Avec mes hommages respectés/l’ expression de mes hommages respectueux ». — Il convient également de noter que certains recruteurs préfèrent que les formules de politesse ne contiennent aucune référence à des sentiments sincères et dévoués, dont l’utilisation commence à vieillir. — Utilisez la formule « croire… en », par exemple : « Je vous supplie de croire, madame, en… » et non : « Je vous supplie de croire, madame, dans… »

  • Signature  : mentionnez votre nom et votre prénom en bas à droite de la page. Si la lettre de candidature est écrite à la main, ou si vous l’avez imprimée, il suffit de signer ci-dessous.

Étape 3 : Adopter une structure efficace

Il n’y a pas de modèle de lettre de motivation idéal. Aucune solution n’est en mesure de répondre aux parcours infinis des candidats et des postes recherchés.

Cependant, c’est souvent la même structure qui est utilisée ou qui sert de base à la rédaction. Le plan d’une lettre de motivation peut donc être divisé en 5 paragraphes au maximum :

    • L’ introduction, l’attrape.
    • La partie sur le candidat : ce que vous pouvez apporter.
    • La partie sur l’entreprise : pourquoi vous êtes intéressé par elle.
    • La partie sur le candidat et l’entreprise : ce que vous pouvez faire si vous travaillez ensemble.
    • La conclusion, avec la proposition d’entrevue.

Notez que c’est juste un exemple de structure de lettre de motivation, les paragraphes peuvent être supprimés, fusionnés ou inversés (tels que ceux sur le demandeur et la société).

Tout dépend de sa carrière, du domaine de l’entreprise ciblée, du type d’application (spontanée, réponse à une offre). La structure d’une lettre de motivation doit être adaptée au besoin.

1 — Introduction de la lettre de motivation

Très courte, généralement une phrase prenant deux lignes, cela explique à l’employeur pourquoi vous lui parlez.

Il peut donc être utilisé pour :

    • préciser pourquoi vous avez choisi de répondre à cette offre ;
    • Expliquez pourquoi vous avez choisi d’envoyer une demande non sollicitée à cette entreprise en particulier ;
    • rappeler un premier contact possible lors d’une foire commerciale, d’un forum sur l’emploi ;
    • citez le nom d’une personne que vous connaissez dans l’entreprise et qui vous a recommandé.

Cette introduction et la première chose que l’employeur va lire. Il doit être utilisé pour capter son attention et lui donner envie de continuer à lire .

Pour y parvenir, insistez immédiatement sur les éléments qui pourraient vous aider à vous démarquer des autres candidats. Il n’est pas nécessaire de fournir avec des phrases prêtes à l’emploi ou répéter mot pour mot ce qui est écrit juste au-dessus dans le sujet de votre lettre.

Exemples à ne pas suivre :

« J’ai vu à travers l’annonce X, publiée sur le site Web de Y, que vous cherchiez un directeur d’entreprise ayant une parfaite compréhension des règles du commerce international pour un poste basé en Argentine. Je me reconnais dans cette description et je serai ravi d’approfondir mes connaissances dans votre entreprise. »

« Votre offre d’emploi pour un cadre commercial a attiré toute mon attention ».

Au lieu de cela, essayez d’accrocher le lecteur en évitant d’attaquer votre introduction avec « I ». Préférez des phrases plus élaborées (cela n’empêche évidemment pas votre phrase d’être dans le premier personne).

Dans le cas d’une offre d’emploi, essayez de montrer que vous avez posé des questions sur l’entreprise et mettez en évidence :

« Dans le cadre de la restructuration de votre entreprise, vous êtes à la recherche d’un assistant exécutif. Le profil de ce poste me semble à tous égards à mon expérience. »

Dans une application spontanée, la difficulté est d’identifier (ou d’assumer) les besoins de l’entreprise et de les exposer de manière à mettre en valeur vos compétences :

« Votre entreprise a décidé de se développer à l’international en s’installant en Argentine, où j’ai travaillé comme Chargé d’affaires pendant deux ans ».

« La région lyonnaise offre un potentiel de développement important dans le domaine de la… Je travaille en contact avec des entreprises de ce secteur et valoriser leurs investissements depuis plus de 3 ans. Par conséquent, je voudrais vous proposer ma candidature pour un poste de… »

2 — Partie candidate

Ce paragraphe est dédié à vous. Présentez-vous en indiquant ce que dans votre profil correspond à la position souhaitée et pourquoi vous y êtes intéressé.

Peut être mis en évidence :

    • diplômes possédés,
    • expérience professionnelle,
    • la manière dont l’application s’intègre dans son projet professionnel,
    • ou tout autre point fort pertinent (maîtrise des langues étrangères, expérience extra-professionnelle).

Exemples

 : « Titulaire d’un Master 2 en droit du travail, j’ai pu mettre en pratique les différents enseignements que j’ai reçus lors de différents stages effectués au cours de l’année écoulée ».

« J’ai cinq ans d’expérience en tant que conseiller en assurance. »

Si vous êtes apprenti , indiquez votre CFA, le diplôme que vous allez y préparer et les compétences que vous y acquérez. Développer également les raisons pour lesquelles vous voulez apprendre le commerce/suivre la formation dans question.

Mettez toujours en valeur votre expérience pratique plus que les diplômes que vous pouvez posséder.

Résumer, si possible, une ou deux expériences récentes que vous avez vécues sur un poste semblable à celui proposé. Expliquez de manière synthétique ce qu’ils vous ont apporté, les problèmes que vous avez résolus, les compétences que vous pourriez y acquérir.

« Mon expérience en tant que conseiller en assurance m’a permis d’acquérir de nombreuses compétences, notamment dans la distribution de produits d’assurance maladie sur Internet, ainsi que dans leur vente et leur promotion par téléphone. »

Si vous pouvez compter sur une ou plusieurs recommandations de vos anciens supérieurs, n’hésitez pas. Elles sont idéales pour illustrer vos compétences ou qualités professionnelles. Utilisez-les comme devis dans votre lettre de motivation (n’oubliez pas de les ajouter en pièces jointes).

« Mon ancien directeur juridique a déclaré : M. Y s’est investi dans les dossiers qui lui ont été confiés avec énergie et succès. De cette façon, il a pu travailler sur de multiples questions et mener les nombreuses recherches nécessaires en amont. Son travail a également été facilité par sa grande ouverture d’esprit et sa facilité de collaboration avec une autre équipe à la suite d’une réorganisation interne. »

Il peut également être intéressant de donner un sens à votre voyage, d’ expliquer la cohérence des différentes expériences que vous avez pu avoir vécues. Veillez à ne pas faire l’erreur de donner le sentiment que vous vous justifiez vous-même. N’abordez ce sujet que si vous êtes en mesure de l’utiliser à votre avantage pour démontrer la richesse de votre profil et de vos compétences, votre adaptabilité.

Veillez à ne pas en faire trop, soyez sincère. De plus, assurez-vous de ne pas répéter les informations contenues dans votre CV sans les remplir . Ce paragraphe devrait être l’occasion d’expliquer ce qu’un diplôme, une formation ou un poste antérieur vous a apporté. Approfondir, détailler et illustrer ce qui est le plus susceptible de vous mettre en évidence, et qui n’est pas détaillé dans votre CV.

Évitez les phrases banales qui n’apportent rien pour convaincre un recruteur :

« Responsable, autonome et organisé, je souhaite rejoindre votre entreprise pour apporter mon expertise et mon dynamisme ».

Tout recruteur s’attend à ce que les candidats démontrent de telles qualités. Au lieu de cela, essayez d’apporter des éléments positifs d’une manière naturelle  :

« Mais surtout, je veux pouvoir consacrer mon temps et mon énergie au développement d’un service comme le vôtre, pour lequel je ne suis pas seulement un utilisateur régulier mais aussi convaincu. L’opportunité d’intégrer une structure jeune et engagée est pour moi une grande source de motivation. »

Vos arguments doivent convaincre le recruteur que vous êtes en mesure d’apporter quelque chose d’utile à son entreprise.

3 — Partie sur l’entreprise

Ici, vous devez être en mesure de démontrer que vous connaissez l’entreprise et le secteur dans lequel elle opère, que vous êtes intéressé, que vous y trouvez des points positifs, et vous comprenez qu’ils sont leurs besoins.

Utilisez tous les moyens en votre possession pour vous informer  : site web, médias sociaux, tous les articles publiés dans la presse. Essayez de comprendre la culture et les valeurs de l’entreprise, sa situation économique et, idéalement, le type de profils qu’elle recherche.

Si vous répondez à une offre, soyez complet. Revenez aux différents éléments contenus dans l’annonce. Démontrez que vous avez une compréhension claire des missions, des responsabilités du poste et de ce qui vous attire.

Faites croire à l’employeur que pour vous ce n’est pas un candidat parmi d’autres, mais un choix réfléchi, que vous vous êtes préparé et que votre motivation pour obtenir le poste est complète.

4 — Candidat et partie de l’entreprise

Profitez de cette dernière partie pour mettre en évidence ce que vous et l’entreprise pouvez faire ensemble, ce que vous pouvez faire si votre demande est réussie. Recherchez les arguments qui pourraient faire en sorte que l’employeur veuille vous voir dans une entrevue.

Cela peut être les qualités humaines que l’équipe apporterait, votre désir d’évoluer dans la position désirée, votre volonté de s’engager sur le long terme, ou l’opportunité que la position convoitée signifie pour vous (déménagement dans une nouvelle ville, par exemple).

Exemples :

Pour un apprenti, cela peut passer par une explication des raisons qui ont motivé le choix de l’apprentissage : le désir d’entrer dans la vie active, de découvrir le monde de l’entreprise et d’acquérir de l’expérience professionnelle, tout en recevant une formation. Démontrez que vous êtes motivé, autodéterminé et engagé à rejoindre l’entreprise.

Lorsqu’ on répond à une offre, il peut s’agir de démontrer qu’on est pleinement conscient des avantages mais aussi des inconvénients du poste proposé (p. ex. heures de nuit, conditions de travail exigeantes). Entre deux candidats, l’employeur préférera toujours celui qui a démontré qu’il avait a parfaitement identifié le poste et qu’il est néanmoins pleinement motivé.

Une des astuces efficaces est de ne pas en dire trop tout en suscitant la curiosité du recruteur . Si vous avez appris une nouvelle méthode, que vous avez été formé à une nouvelle technique ou que vous êtes au courant des dernières innovations de votre industrie, faites-le clairement sans entrer dans les détails.

5 — Conclusion :

nomination Avant de conclure votre lettre de motivation avec une formule de courtoisie, n’oubliez pas de demander à être reçu par l’employeur en entrevue. Indiquez votre disponibilité si nécessaire.

« C’est avec plaisir que je serai disponible pour une entrevue. »

« Disponible maintenant, je suis à votre disposition pour toute information complémentaire ou maintenance. »

« Je serai heureux que ma candidature ait été en mesure de vous convaincre et de me permettre de vous rencontrer lors d’une entrevue à votre convenance.

« Avec le fort espoir que ma candidature attirera votre attention, je suis disponible pour toute réunion qui vous permettrait d’exprimer mes motivations en personne. »

Étape 4 : Conseils éditoriaux

Il n’y a rien de plus facile sur Internet que de trouver des sites donnant accès à :

    • « lettres de couverture standard » ,
    • « modèles de lettres de couverture » ,
    • ou d’autres « exemples de lettres de motivation  » en quantité.

Bien qu’il puisse parfois être utile de chercher de l’inspiration, il convient de garder à l’esprit que ces modèles souffrent de nombreux inconvénients  : ils sont connus des recruteurs, impersonnels et génériques, et peuvent également contenir des défauts.

copier ne suffit pas. Les qualités essentielles d’une bonne lettre de motivationne peuvent être satisfaites qu’en prenant le temps de la rédiger Les  : elle doit être claire, concise, pertinente, percutante et adapté au destinataire.

La vraie difficulté et là, pour réussir à se renouveler et trouver pour chaque lettre le bon ton, permettant d’aller directement à l’objectif en accrochant le recruteur.

Lettre d’accompagnement pour une offre d’emploi

La structure présentée ci-dessus s’adapte parfaitement à ce type de lettre. Dans trois paragraphes (un sur vous, un sur la société, et un sur vous et l’entreprise), vous devez répondre à tous les éléments contenus dans la publicité.

Réutiliser toutes les informations qui vous sont fournies  :

    • à propos de l’entreprise,
    • sur la position qui est offerte,
    • sur le profil attendu.

Démontrez que votre formation, votre expérience de travail et votre personnalité correspondent aux attentes. Développez vos arguments en essayant d’utiliser les mots-clés qui ont été utilisés.

En ce qui concerne les qualités attendues être pragmatique .

Certains sont activement recherchés par l’employeur et sont indispensables. Alors vous devez absolument en parler. Par exemple, l’esprit d’équipe, la facilité éditoriale, la capacité de négociation :

« Reconnu pour vos compétences en écriture, vous êtes doté de bonnes compétences relationnelles et d’écoute. Vous aimez le travail d’équipe et vous êtes habitués à travailler dans un environnement multidisciplinaire.

« Avec un sens aigu des responsabilités, vous démontrez des compétences de négociation , de rigueur, de synthèse, d’écriture et d’organisation.

D’ autres sont moins importants :

— Les publicités exigent souvent des qualités auxquelles tout recruteur est en tout état de cause en droit d’attendre (rigueur, habiletés relationnelles, sens des responsabilités, etc.).

— D’autres qualités, d’autre part, ne sont ni décisives ni séries éliminatoires. Cela peut inclure des compétences linguistiques, des compétences administratives ou informatiques.

Ne mentez pas, si vous avez des faiblesses évitez d’en parler, mais assurez-vous de compenser avec une ou plusieurs de vos forces.

Lettre d’intention pour une demande spontanée

Dans ce genre d’hypothèses, il peut être difficile d’écrire une lettre de motivation complète qui démontre vraiment votre intérêt pour obtenir le poste désiré. En l’absence d’une annonce vous ne savez pas si l’entreprise recrute, vous n’avez pas d’informations sur le poste souhaité ou les attentes du recruteur.

Pour réussir, cette approche ne doit pas se dérouler de manière floue et non structurée. Ne vous limitez pas à déclarer que vous êtes à la recherche d’un emploi .

Les éléments utiles et pertinents peuvent généralement être récupérés facilement sur le net. Cherchez à mettre en valeur vos connaissances de l’entreprise (son organisation, sa situation géographique, son développement…) et du secteur dans lequel elle évolue.

C’ est avant tout vos connaissances et votre désir de travailler avec cette entreprise particulière qui attirera attention.

Adaptez la structure et la longueur de votre lettre de motivation aux éléments que vous avez assemblés avec succès. Assurez-vous de vous vendre au mieux, sans jamais en dire trop et ne pas parler de vous-même.

Si vous êtes à court d’éléments, optez pour une lettre brève et percutante même si cela signifie supprimer un paragraphe ou combiner deux paragraphes existants. Innovez en fonction des forces qui peuvent vous aider à conserver l’intérêt du recruteur.

Principes pour créer une bonne lettre de motivation :

  • Faites ressortir votre personnalité, vendez vous-même.

Il ne s’agit pas de suivre à la lettre le fameux conseil « juste être vous-même ». Pour beaucoup d’entre nous, notre personnalité en dehors du cadre professionnel pourrait ne pas être le meilleur argument.

D’ autre part, mettez en évidence la personne que vous êtes au travail. Faites en sorte que le recruteur se sente professionnel, réfléchi, créatif, pédagogue, esprit d’équipe ou bourreau de travail.

Soyez enthousiaste et passionné par votre profession et votre secteur professionnel. Faites attention à ne pas en faire trop, gardez un ton professionnel.

  • N’ en fais pas trop, reste honnête .

Mentir peut sembler sans importance quand on est au milieu de l’écriture, mais c’est oublier l’objectif poursuivi par la lettre de motivation : obtenir une interview puis un emploi !

N’ écrivez rien qui vous mettrait mal à l’aise et gêné lorsque vous faites face au recruteur. Soyez franc sans jamais être prétentieux ou se vanter.

  • Sois positif.

En vous lisant, le recruteur doit être motivé pour vous rencontrer. Pas besoin de jouer la carte de pitié, excluez toutes les formules négatives qui pourraient vous servir.

  • Soyez clair et efficace.

Voulant en faire trop et l’une des erreurs les plus courantes. Il ne s’agit pas de dire autant que possible, mais plutôt de dire seulement ce qui est utile. Interdire les phrases trop longues ou trop compliquées. Aller directement à l’objectif et toujours le rendre simple.

  • Soyez pertinent.

Tous les arguments utilisés doivent être utilisés pour vous mettre en évidence, pour vous vendre aux yeux de l’employeur. Veillez à respecter le profil que vous souhaitez, présentez votre parcours de manière cohérente et répondez point par point à l’annonce s’il y en a un.

Chaque fois que vous le pouvez, présentez des exemples concrets de votre voyage. Si vous êtes fier d’une de vos expériences, d’un de vos diplômes, mais qu’il semble inapproprié d’en parler dans la lettre de motivation, vous serez toujours en mesure d’en parler lors de l’entretien.

  • Adaptez votre lettre à chaque destinataire.

Évitez les formulations vagues et génériques. Même si vous ne postulez que pour des emplois dans le même domaine, vous n’êtes pas satisfait d’un minimum de variations entre vos lettres, surtout si vous répondez à des annonces. Vous pouvez toujours personnaliser la pièce sur l’entreprise et souvent la partie sur la position qui est proposée.

La personne qui vous lira devrait immédiatement sentir qu’elle n’a pas affaire à une lettre copiée et que seule l’adresse du destinataire a changé. Elle doit être convaincue que vous connaissez son domaine d’activité et que vous avez posé des questions sur son entreprise.

Cela peut inclure l’utilisation d’un vocabulaire spécifique, de quelques mots clés qui peuvent rassurer l’employeur ou l’ajout d’une nouvelle démontrant que vous êtes à jour.

Soyez impassible, prouver le plus rapidement possible que vous comprenez les questions du poste proposé, que vous êtes intéressé et compétent.

  • Faire preuve d’originalité (dans certains secteurs).

Bien qu’il soit essentiel de personnaliser une lettre de motivation, il n’est pas toujours sage de faire preuve d’originalité pour sortir votre lettre de la boîte. Comme les recruteurs ne passent que très peu de temps à chaque lecture, il peut être dangereux de faire trop « différent ».

Tout dépend de l’interlocuteur, et en particulier de la zone à laquelle il appartient. Dans certains emplois qui montrent l’originalité sera considérée comme la démonstration d’une compétence requise pour le poste recherché. Par exemple, c’est souvent le cas dans les arts plutôt que dans le secteur juridique.

Vous devez savoir pour ne pas en faire trop et rester pertinent. Une touche d’original peut suffire, par exemple avec le choix de la typographie. En cas d’hésitation faire sobre et concis.

  • Sois poli.

Un courtois et poli le ton est essentiel tout au long de la lettre d’accompagnement. Cela se fait d’abord par les formules de courtoisie placées au début et à la fin. Cela se produit également, dans le corps du texte, par l’utilisation du vowement .

Cependant, ne tombez pas dans le côté opposé, ne soyez pas pompeux. Ne pesez pas votre lettre avec de multiples formules de courtoisie qui ne manqueront pas de fatiguer le recruteur.

  • Lise-toi encore .

Une fois la rédaction de votre lettre de motivation terminée, lisez-la à nouveau et, par-dessus tout, faites relire vos proches. Mettez toutes les chances de votre côté.

lettre de motivation ou un courriel manuscrit ? Une

La plupart des applications maintenant faites via Internet cette question devient de plus en plus anecdotique. Le site Jobfeed a recueilli 4,2 millions d’offres d’emploi en France, dont 11 356 seulement nécessitaient une lettre de motivation manuscrite, soit 0,27% du total.

À l’exception des exigences spécifiques du recruteur, il n’y a donc pas de règles à suivre.

Si vous écrivez bien, et que vous pensez que cela peut vous permettre de vous démarquer de la masse des candidats, alors n’hésitez pas à recourir à une lettre de motivation manuscrite.

Si vous avez une écriture manuscrite illisible et/ou de nombreuses lettres de demande à envoyer, préférez la version électronique. Veuillez noter que l’envoi de ce formulaire peut faciliter la circulation du CV et de la lettre de motivation au sein de l’entreprise concernée. Cependant, méfiez-vous du format de vos pièces jointes. Sur certains ordinateurs, les fichiers Words peuvent ne pas être lus. Préférez les fichiers Pdf qui peuvent être ouverts par toutes les machines. Si vous ne savez pas comment convertir votre fichier Word en PDF cliquez ici.

Quelle taille de police et typographie utiliser ?

Afin d’assurer une lecture agréable au recruteur chaque détail peut avoir son importance.

Une typographie fantaisiste et décalée, une minuscule police, peut perturber ou interférer avec la lecture, sans apporter quoi que ce soit de positif à votre lettre.

Choisissez une taille de police qui vous permet d’avoir environ 12 à 15 mots par ligne (souvent 11 ou 12). Cela n’affectera pas la lecture et permettra à votre texte d’occuper l’espace de manière optimale, en maintenant une disposition soignée et aérée.

Pour la typographie, le Times New Roman est toujours l’utilisation d’un grand nombre de lettres de motivation. En écrivant partout, il n’est d’aucune aide d’attirer l’attention du lecteur.

Une étude menée par Bloomberg Business avec des professionnels de la typographie nous fournit quelques pistes alternatives qui peuvent être utilisées pour égayer la lecture sans fournir un look trop original :

#1

La typographie Helvetica donne un look professionnel, léger et aéré, et plutôt esthétique. Si vous avez des doutes, choisissez cette typographie efficace et passe-partout.

#2

Près de l’Helvetica, cette typographie donne une apparence plus douce, grâce à plus d’arrondis. Plat : elle paie.

#3

L’ écriture Garamond est également un excellent choix, car elle donne un look professionnel et sérieux, et il est très facile à lire. Un peu moins doux que les écrits précédents, c’est une alternative de très bonne qualité, bien accueillie par les recruteurs.

#4 et

Très classique, Calibri et Arial sont aussi des écrits qui fonctionnent bien : va partout, facile à lire, l’un donne un regard sérieux et l’autre plus flexible. C’est à vous de choisir celui qui convient le mieux au travail que vous recherchez et à votre personnage. Si les typographes précédents ne vous correspondent pas, les deux derniers permettent de ne prendre aucun risque tout en évitant d’utiliser le Times New Roman.

Quand soumettre votre demande ?

Un bon timing peut faire toute la différence entre deux candidats.

Selon le type de poste que vous recherchez, il peut être nécessaire de prendre plusieurs mois à l’avance . On peut penser à tous les emplois saisonniers ou à des contrats alternatifs.

Exemple : un apprenti débutant sa formation en septembre a tout intérêt à commencer à chercher une entreprise dès janvier. Le prendre tôt est une première preuve de sa motivation auprès de l’employeur.

Pour les envois par e-mail, certains jours ou heures de la journée sont préférés . Le but est de mettre toutes les chances de votre côté pour que la lettre soit ouverte et lue par le recruteur. Pour éviter que votre demande ne se termine parmi les courriels non lus, ne l’envoyez pas le week-end, les jours fériés ou au milieu de la nuit. Envoyez votre e-mail aux heures d’ouverture de l’entreprise concernée.

Faut-il relancer l’entreprise en l’absence d’une réponse ?

Après l’envoi, il faudra environ deux semaines pour s’attendre à recevoir une réponse.

Si vous restez sans nouvelles du recruteur après ce temps une seule solution efficace : le contacter. Demandez quelles mesures il compte prendre votre demande.

Il est très important de ne pas hésiter à appeler. Il arrive très souvent que des lettres soient reçues mais non lues. En prenant l’initiative d’appeler, assurez-vous que votre lettre est arrivée, et vous montrez que vous êtes toujours intéressé et motivé.

Ce qu’il faut retenir pour réussir dans votre lettre de motivation

Si vous avez seulement besoin de vous en souvenir, voici quelques conseils et erreurs à éviter pour vous aider avec vos applications.

Les 10 conseils que vous devez savoir pour mettre toutes les chances de votre côté

  • 1/ Votre lettre d’accompagnement doit être brève, mais pas trop . Pas plus de 20 lignes pour tenir sur une page tout en étant aéré, et pas moins d’une douzaine de lignes pour la rendre convaincante.
  • 2/ Éviter les longues phrases et les répétitions. Préférez des phrases égales ou inférieures à deux lignes et aller directement au but.
  • 3/ Préférez les verbes d’action . Faire simple, court et des peines effectives.
  • 4/ Assurez-vous que la lettre de motivation et le CV sont cohérents . Considérez, par exemple, le réglage des en-têtes, la typographie utilisée, et évitez toute contradiction, en particulier dans vos coordonnées
  • 5/ Pensez également que la lettre de motivation et le CV doivent être remplis sans se répéter . L’information disponible dans le CV ne peut être incluse dans la lettre que si elle est élaborée et clarifiée.

Exemple : Si le poste pour lequel vous postulez nécessite un permis, indiquez seulement sur votre curriculum vitae que vous l’avez.

  • 6/ Montrez au recruteur que vous avez identifié les besoins de l’entreprise. Il doit sentir que vous avez écrit votre lettre spécifiquement pour le poste. Pour le convaincre de vous appeler pour une entrevue, mettez en évidence vos qualités les plus susceptibles de répondre à ces besoins.
  • 7/ Illustrez vos compétences avec des exemples concrets . Choisissez un ou deux les expériences pertinentes que vous avez pu avoir et résumez ces expériences. Décrivez ce qu’ils ont appris, les problèmes que vous avez résolus ou les outils dont vous avez besoin pour mettre en œuvre.
  • 8/ Faites relire votre lettre de motivation  : une fois l’écriture terminée, un ou plusieurs regards externes vous permettront de repérer les erreurs qui vous ont échappé. Elles peuvent aussi donner lieu à des commentaires pertinents qui peuvent mener à des améliorations.
  • 9/ Signez votre lettre au bas de la page si elle est envoyée par la poste (manuscrite ou imprimée).
  • 10/ N’oubliez pas de joindre votre CV et tous les documents qui pourraient être utiles à l’employeur . Par exemple, des lettres de recommandation ou, si vous travaillez alternativement, des brochures explicatives pour les entreprises sur les avantages de ce type de contrat (souvent fournies par des centres de formation).

Les 6 erreurs à éviter dans une lettre de motivation

  • 1/ Écrivez ses lettres à la chaîne. Faire pas écrire toutes vos lettres selon un modèle standard unique. Adaptez chacun de vos courriels à la société de destination. Cela signifie, en particulier, que vous n’avez pas à écrire une lettre pour une demande spontanée et une pour une publicité de la même manière.
  • 2/ Ne pas prendre soin de la présentation . Concentrez-vous sur la disposition. Le texte doit être aligné, aéré, propre, avec des marges régulières. Si vous avez besoin d’imprimer votre lettre, évitez les impressions de mauvaise qualité.
  • 3/ Exagérer ses qualités et son expérience. Sois honnête. Pas besoin de créer un personnage qui ne vous ressemble pas ou d’inventer une compétence que vous ne maîtrisez pas. Le but n’est pas seulement d’obtenir l’entrevue, mais aussi de faire le travail.
  • 4/ Montrez vos faiblesses et déballer vos problèmes personnels. Sois positif. Si nous parlons de « lettre de motivation », c’est bien parce que c’est une occasion pour les candidats de se montrer. Des sujets plus sensibles (licenciement, chômage prolongé) peuvent être soulevés plus calmement lors de l’entretien d’embauche.
  • 5/ Ne pas vérifier ses sources. Lorsque vous utilisez des informations sur l’entreprise ou son domaine d’activité, assurez-vous qu’elles sont fiables. Une approximation ou une imprécision peut être contre-productive.
  • 6/ Soyez gênant dans l’envoi de votre demande . N’oubliez pas de joindre votre CV et assurez-vous que celui-ci est le bon. S’il s’agit d’un e-mail, veillez à ne pas l’envoyer à la mauvaise société ou à plusieurs destinataires en même temps.

Conclusion

Vous avez toutes les clés pour remplir avec succès votre lettre de motivation  ! Rien d’insurmontable quand on a une structure de départ et une bonne méthodologie. Prenez votre temps, suivez les étapes et suivez les principaux principes de l’écriture. Enfin, n’oubliez pas de considérer votre candidature comme une stratégie globale incluant le CV, soyez cohérent !

Maintenant, vous pouvez écrire une lettre de motivation pertinente et percutante qui vous permettra de faire une différence dans vos recherches.Avez-vous d’autres questions auxquelles nous pourrions répondre ? Ne fais pas de nothesitate !