Les 4 points de sécurité obligatoires dans vos locaux

Avec la règlementation stricte régissant les locaux professionnels, il est indispensable de les protéger pour garantir le bon déroulement de toute activité professionnelle. Entre alarme incendie, détection de monoxyde de carbone, couverture anti-feu, éclairage de sécurité… Tout organisme public a une obligation d’installer des dispositifs de sécurité.

Assurer la protection physique des employés

Les abords des locaux professionnels doivent bénéficier de protections physiques (pas juste l’entrée principale). Vous pouvez donc installer des clôtures hautes et solides, des portes blindées, un éclairage extérieur avec détecteur de mouvement, des films anti-effractions et des barreaux aux fenêtres, sans oublier les serrures multipoints.

Lire également : Quelles sont les meilleures police d'écriture ?

Le contrôle d’accès en entreprise

Le contrôle d’accès permet de gérer les allers et retours dans votre entreprise et de surveiller vos salariés. Vous aurez le choix entre :

    A voir aussi : Quitter son emploi pour devenir trader : est-ce une bonne idée ?

  • Le lecteur de badges ;
  • Le clavier à code, avec un code personnalisé pour chaque
    salarié ;
  • L’interphone vidéo ;
  • Le cylindre électronique permettant de mettre en place des
    plages horaires durant lesquelles l’accès est validé ;
  • Le lecteur biométrique ;
  • Les puces RFID.

Par contre, il faut alerter les salariés et faire un recueil de données à la CNIL. Bien évidemment, il faut visualiser le code du travail (indiquant les données pouvant être recueillies). 

La vidéosurveillance et la télésurveillance

La vidéosurveillance consiste à installer des caméras sur votre lieu de travail. Les images peuvent être enregistrées ou non et le paramétrage est possible pour que l’enregistrement ne se fasse que si les détecteurs s’enclenchent.

La télésurveillance elle, est une prestation fournie par un autre prestataire. Dans un centre de télésurveillance, des agents de sécurité interviennent en cas de déclenchement des alarmes ou si une tentative d’intrusion est détectée. 

Les détecteurs automatiques d’incendies et de fumées

Un système de sécurité-incendie se base sur deux aspects : le détecteur-avertisseur et l’aspect organisationnel. Tous les deux visent surtout à se protéger des dégâts majeurs en cas de départ du feu. L’alarme incendie obligatoire ne doit pas être négligée !

La mise en sécurité peut donc prendre la forme de mesures préventives comme :

  • Le détecteur autonome de fumée et de flammes de
    norme NF : Associé à un système d’alarme assurant la
    sécurité des personnes. Il permet d’avertir les occupants quand
    une fumée anormale est détectée. Il déclenchera un signal sonore
    avertisseur pour pouvoir entamer l’évacuation des personnes.
  • Le détecteur de monoxyde de carbone de marquage CE
    : Il est nécessaire car le monoxyde de carbone ne peut être
    détecté par l’odorat de l’homme. Gaz nocif, inodore et
    invisible, il peut asphyxier et entraîner la mort.

Vous pouvez faire appel à un installateur professionnel pour assurer le bon fonctionnement de votre système de sécurité. 

Les autres systèmes à prévoir

Outre les alarmes incendies, une entreprise doit aussi prévoir un système pour évacuer les personnes et libérer les issues de secours avant l’arrivée des sapeurs-pompiers. Elles doivent être identifiées par un marquage clair (alarme sonore, sirène, lumières dans le noir, panneaux). En amont, il ne faut pas hésiter à former le personnel sur le plan d’évacuation à suivre en cas de risque d’incendie.

Outre cela, il faut prévoir un cloisonnement. Il s’agit d’un système comprenant des portes se fermant instantanément pour éviter que les flammes ne se propagent dans tout l’édifice.

Enfin, il est impératif de prévoir le désenfumage afin d’évacuer les fumées via les bouches d’aération ou de ventilateurs. 

Les entreprises concernées par ces dispositifs

Que ce soit pour la pose d’avertisseurs, d’alarmes incendies ou autres, l’obligation de s’équiper de système de sécurité performant incombe à toutes les entreprises recevant du public ou les ERP. On fait notamment référence aux commerces, aux hôtels, aux restaurants, ainsi qu’aux médiathèques par exemple. Ces entreprises doivent être dotées d’un SSI.  

2

La sécurisation des données et des équipements électroniques

La sécurisation des données et des équipements électroniques

Aujourd’hui, la majorité des entreprises utilisent des outils de travail numériques. C’est pourquoi, vous devez protéger les équipements électroniques contre les intrusions externes tout en évitant que vos données soient volées ou détruites.

L’installation de caméras de surveillance

Pour garantir la sécurité physique du bâtiment, mais aussi pour avoir une trace visuelle en cas d’effraction, installer un système de vidéosurveillance est recommandé. Associée à une alarme antivol qui se mettra à sonner dès qu’un cambrioleur tentera d’entrer dans votre local.

  • L’utilisation d’une alarme anti-intrusion permettant l’enregistrement vidéo sur le cloud
  • D’avoir une vue précise sur ce qui s’est réellement passé (visage du voleur)
  • D’aider la police à identifier l’intrus plus rapidement si besoin,
  • Mais aussi pour dissuader les cambrioleurs potentiels avant même qu’ils ne tentent quoi que ce soit.
  • S’équiper d’un onduleur

    Pour pallier aux potentielles coupures électriques et autres perturbations électromagnétiques pouvant endommager vos ordinateurs et serveurs, l’onduleur est donc indispensable.

    Il s’agit ici d’un dispositif limitant les problèmes liés à l’alimentation électrique. Il est possible de le programmer pour qu’il éteigne en toute sécurité automatiquement vos équipements lors d’une coupure électrique.

    Afin de protéger vos locaux et éviter toutes intrusions frauduleuses, vous devez identifier précisément tous les points d’accès de votre entreprise.

    Un bon moyen serait donc de donner des identifiants et mots de passe à chaque employé, afin que chacun puisse être responsable du point d’accès qui lui a été attribué. Cela permettra ainsi aux dirigeants de mieux contrôler l’entrée dans leur entreprise, tout en ayant un suivi des entrées-sorties grâce à cet outil avec la capacité de recevoir une notification ou alerte dès qu’un utilisateur entre ou quitte le bâtiment. Il s’agit ici aussi d’un excellent moyen pour prévenir tous comportements suspects.

    Investir dans ces dispositifs indiqués ci-dessus n’est pas seulement obligatoire, mais c’est avant tout un acte responsable pour assurer la sécurité globale sur votre site professionnel.

    Les procédures d’urgence et de gestion de crise en cas d’incident majeur

    Les procédures d’urgence et de gestion de crise en cas d’incident majeur

    Même avec tous les équipements nécessaires, il n’est pas possible à 100% de prévenir toutes les situations indésirables. C’est pourquoi vous devez avoir des plans d’action bien définis pour faire face aux incidents majeurs tels qu’un incendie, une inondation ou même une attaque terroriste.

    Tous les employés doivent être informés régulièrement sur la manière dont ils doivent évacuer le bâtiment en cas d’incendie ou tout autre incident grave. Les issues de secours doivent être clairement indiquées avec des panneaux lumineux et facilement accessibles.

    • Des exercices périodiques sont aussi recommandés pour que chacun soit familiarisé avec l’évacuation du bâtiment dans un environnement stressant.
    • Certains employeurs peuvent aussi mettre en place des systèmes sonores qui avertissent lorsque l’évacuation doit être immédiate.

    Lorsqu’un incident se produit, la rapidité et la qualité des échanges entre les différents acteurs (les pompiers, la police, etc.) peuvent avoir un impact significatif sur la sécurité globale ainsi que sur le nombre de personnes affectées par cet incident.

    • Pour cela, vous pouvez mettre au point un plan spécifique pour chaque risque identifié afin que chaque collaborateur sache quoi faire lorsqu’une crise survient.
    • Ajoutez à ce plan des informations détaillées sur les personnes à contacter ainsi que leur rôle en cas d’urgence. Les numéros de téléphone et adresses e-mails doivent être mis à jour régulièrement.

    Vous devez mener une évaluation périodique pour identifier tous les risques possibles qui peuvent affecter vos locaux professionnels. Une fois ces risques identifiés, vous pouvez mettre en place un plan préventif avec des mesures appropriées à chaque situation (par exemple : installation de détecteurs automatiques).

    • Dans le cadre d’une gestion efficace du risque, il peut être judicieux de nommer une personne responsable pour coordonner toutes les actions prévues par le plan d’urgence. Cette personne doit avoir la formation nécessaire pour gérer tout incident grave qui pourrait survenir.
    • Vous devez réaliser régulièrement des exercices pratiques afin que tous les employés puissent savoir comment agir rapidement lorsqu’un incident se produit.

    Pour réduire au maximum l’exposition aux divers dangers liés aux locaux professionnels, il faut prendre en compte chacun des points évoqués ci-dessus. La mise en place d’un système complet comprenant la surveillance vidéo, l’alarme antivol ou anti-intrusion ainsi que l’utilisation ponctuelle d’un onduleur sont autant de garanties supplémentaires contre les incidents imprévus.

    Si malgré toutes ces précautions, une crise survient, la rapidité et l’efficacité de votre plan d’action seront clés pour minimiser les risques et assurer la sécurité des personnes ainsi que celle de vos équipements.

ARTICLES LIÉS