Les 4 points de sécurité obligatoires dans vos locaux

Avec la règlementation stricte régissant les locaux professionnels, il est indispensable de les protéger pour garantir le bon déroulement de toute activité professionnelle. Entre alarme incendie, détection de monoxyde de carbone, couverture anti-feu, éclairage de sécurité… Tout organisme public a une obligation d’installer des dispositifs de sécurité.

Assurer la protection physique des employés

Les abords des locaux professionnels doivent bénéficier de protections physiques (pas juste l’entrée principale). Vous pouvez donc installer des clôtures hautes et solides, des portes blindées, un éclairage extérieur avec détecteur de mouvement, des films anti-effractions et des barreaux aux fenêtres, sans oublier les serrures multipoints.

A lire aussi : Comment utiliser un agenda ?

Le contrôle d’accès en entreprise

Le contrôle d’accès permet de gérer les allers et retours dans votre entreprise et de surveiller vos salariés. Vous aurez le choix entre :

  • Le lecteur de badges ;
  • Le clavier à code, avec un code personnalisé pour chaque salarié ;
  • L’interphone vidéo ;
  • Le cylindre électronique permettant de mettre en place des plages horaires durant lesquelles l’accès est validé ;
  • Le lecteur biométrique ;
  • Les puces RFID.

Par contre, il faut alerter les salariés et faire un recueil de données à la CNIL. Bien évidemment, il faut visualiser le code du travail (indiquant les données pouvant être recueillies). 

Lire également : Comprendre le prêt étudiant

La vidéosurveillance et la télésurveillance

La vidéosurveillance consiste à installer des caméras sur votre lieu de travail. Les images peuvent être enregistrées ou non et le paramétrage est possible pour que l’enregistrement ne se fasse que si les détecteurs s’enclenchent.

La télésurveillance elle, est une prestation fournie par un autre prestataire. Dans un centre de télésurveillance, des agents de sécurité interviennent en cas de déclenchement des alarmes ou si une tentative d’intrusion est détectée. 

Les détecteurs automatiques d’incendies et de fumées

Un système de sécurité-incendie se base sur deux aspects : le détecteur-avertisseur et l’aspect organisationnel. Tous les deux visent surtout à se protéger des dégâts majeurs en cas de départ du feu. L’alarme incendie obligatoire ne doit pas être négligée !

La mise en sécurité peut donc prendre la forme de mesures préventives comme :

  • Le détecteur autonome de fumée et de flammes de norme NF : Associé à un système d’alarme assurant la sécurité des personnes. Il permet d’avertir les occupants quand une fumée anormale est détectée. Il déclenchera un signal sonore avertisseur pour pouvoir entamer l’évacuation des personnes.
  • Le détecteur de monoxyde de carbone de marquage CE : Il est nécessaire car le monoxyde de carbone ne peut être détecté par l’odorat de l’homme. Gaz nocif, inodore et invisible, il peut asphyxier et entraîner la mort.

Vous pouvez faire appel à un installateur professionnel pour assurer le bon fonctionnement de votre système de sécurité. 

Les autres systèmes à prévoir

Outre les alarmes incendies, une entreprise doit aussi prévoir un système pour évacuer les personnes et libérer les issues de secours avant l’arrivée des sapeurs-pompiers. Elles doivent être identifiées par un marquage clair (alarme sonore, sirène, lumières dans le noir, panneaux). En amont, il ne faut pas hésiter à former le personnel sur le plan d’évacuation à suivre en cas de risque d’incendie.

Outre cela, il faut prévoir un cloisonnement. Il s’agit d’un système comprenant des portes se fermant instantanément pour éviter que les flammes ne se propagent dans tout l’édifice.

Enfin, il est impératif de prévoir le désenfumage afin d’évacuer les fumées via les bouches d’aération ou de ventilateurs. 

Les entreprises concernées par ces dispositifs

Que ce soit pour la pose d’avertisseurs, d’alarmes incendies ou autres, l’obligation de s’équiper de système de sécurité performant incombe à toutes les entreprises recevant du public ou les ERP. On fait notamment référence aux commerces, aux hôtels, aux restaurants, ainsi qu’aux médiathèques par exemple. Ces entreprises doivent être dotées d’un SSI.  

2

ARTICLES LIÉS