Comment apprendre l’italien ?

L’italien n’est pas seulement une belle langue, c’est aussi l’une des langues les plus étudiées et les plus faciles à apprendre. Autant dire qu’il s’agit là d’une bien belle opportunité de parler une langue supplémentaire ! Même si vous avez tous les outils nécessaires à portée de main c’est-à-dire une connexion Internet et un peu de temps devant vous pour commencer à apprendre l’italien, s’appuyer sur des cours de langue et l’expertise d’un organisme de formation comme Atout Langues Sud sera vraiment « un plus » pour être efficace. Voyons ensemble ci-dessous les conditions adéquates pour toutes celles et tous ceux qui souhaitent se mettre à l’apprentissage de la langue italienne.

Les conseils pour être dans de bonnes dispositions d’apprentissage de l’italien

Apprendre une langue étrangère comme l’italien présente un avantage certain, c’est une langue qui possède beaucoup de proximité avec le français. Il suffit de savoir surtout comment et quand vous organiser au fil des semaines qui viennent et de prendre le temps d’avancer progressivement, étape après étape. Commencez par apprendre l’alphabet italien (C’est déjà un petit début utile pour la suite et assez facilement intégrable), la prononciation des lettres ainsi que la formation des syllabes pour les mots ; Passez ensuite aux phrases en mode conversation avec des petites expressions toutes faites comme : «come stai oggi ?» ou encore «Cosa mangiamo per cena stasera ?». Ce sont des formules simples et facilement assimilables pour débuter. Si cela peut sembler anodin à première vue, au final chaque petite tâche quotidienne s’ajoutera à une autre pour finalement vous donner une compréhension globale des sons et sens de la langue parlée tous les jours.

A lire aussi : Comment choisir une école de tourisme dans laquelle s’inscrire après le bac ?

Immergez-vous dans la culture italienne pour apprendre la langue

Évidemment, rien ne vaut un voyage immersif et culturel en Italie. Et il faut bien dire sur ce point que l’Italie a de quoi faire de sacrés envieux avec les magnifiques régions italiennes à visiter et découvrir (la Toscane avec Florence, Pise ou encore l’historique Sienne), la Vénétie, les villes lombardes avec Milan en tête, Rome et ses sept collines ou encore le sud de la péninsule (Naples bien entendu, mais aussi Bari, Vieste ou encore Matéra dans les Pouilles). Toutes ces régions d’Italie sont l’occasion rêvée de joindre l’utile à l’agréable afin de parler l’italien avec les habitants, de manière complètement immersive le temps d’un séjour de quelques jours par exemple.

A défaut de pouvoir effectuer ce voyage chez nos amis transalpins, branchez-vous sur la télévision italienne (les chaînes du Groupe Rai, mais aussi celles du Groupe Mediaset comme TGCOM24 qui est un flux continu d’informations 24 heures sur 24). Les actualités sont faciles à décrypter car il existe des similitudes avec celles que nous connaissons en France. De plus, les procédés de délivrance de l’information sont tout à fait semblables. Ceci facilite donc l’apprentissage de la langue italienne et surtout la familiarisation avec les sonorités et l’apprentissage de nouveaux mots.

Lire également : Suivre une formation en transition écologique après le bac

Les dessins animés et YouTube sont également une solution, mais les podcasts que vous prendrez soin d’écouter en voiture sur les longs trajets, par exemple, sont aussi de belles alternatives pour vous familiariser avec la langue italienne.

La musique peut aussi vous être d’une certaine aide pour l’apprentissage de l’italien. Vous pourrez par exemple essayer de chanter les paroles entendues sur les plateformes de téléchargement ou encore sur les disques de quelques-unes des meilleures chanteuses italiennes (on pense ainsi à Laura Pausini, Gianna Nannini ou encore Gigliola Cinquetti) ou de grands ténors comme Luciano Pavarotti, André Bocelli, Roberto Alagna et tant d’autres. En général, c’est aussi un bon moyen de découvrir du vocabulaire et des formules toutes faites que vous pourrez d’ailleurs intégrer dans votre liste personnelle que nous voyons juste après.

Se créer des listes de mots pour favoriser l’apprentissage

Comme pour toutes les langues que vous souhaiteriez apprendre, de la méthode et une certaine assiduité s’imposent pour apprendre l’italien. Cette dernière commence par les cours réguliers que vous aurez soin de prendre avec un organisme de formation, mais aussi par la mise en place de petites astuces personnelles. La première astuce consiste à se créer une petite liste de mots de vocabulaire à apprendre. Alors nous disons mots, mais nous pensons aussi phrases qui doivent remplir votre petit carnet jour après jour. Petit aparté pour une info pratique ici, le carnet à spirale est ici idéal avec un peu d’organisation pour facilement revenir sur d’anciennes notes.

Bien évidemment, avec les technologies actuelles, vous pouvez également utiliser une tablette ou votre smartphone si vous le souhaitez et qui pourra parfaitement faire l’affaire tant que vous reprenez tous les jours cette liste de vocabulaire en italien et que vous relisez vos anciennes découvertes de temps en temps pour vous les remémorer.

La bonne méthode : Un peu d’apprentissage tous les jours. Une demi-heure suffit le plus souvent dès lors que vous êtes assidu(e) pour commencer rapidement à comprendre et parler la langue de Dante Alighieri (enfin, plutôt celle de Umberto Eco ou Dino Buzzati…).

Familiarisez-vous à la lecture de l’italien

La littérature italienne est très riche et les auteurs à succès sont très nombreux. C’est l’occasion de se lancer dans la lecture de tout un tas de romans en progressant par niveaux. Bien sûr, il existe aussi pour les amateurs du genre des bandes dessinées très variées ; Corto Maltese de Hugo Pratt en tête !

Pour ce qui est des romans, Italo Calvino et son «Barone rampante» (Baron perché en français) peut être un bon début, en particulier si vous aimez vous plonger dans l’Histoire. Le roman se passe au XVIIIème siècle dans le Nord de l’Italie. On pourra aussi se tourner vers le récit autobiographique de Primo Levi «Se questo è un uomo» (Si c’est un homme) évoquant son histoire dans les camps de concentration (un classique qu’il est assez facile d’appréhender en langue originale). Évidemment, vous pouvez aussi reprendre une lecture déjà réalisée par ailleurs en français ; Il est probable ainsi que vous ayez eu une passion (sic) pour le «Nom de la Rose» De Umberto Eco. La version en italien qui s’intitule «Il Nome della rosa» sera ainsi bien plus simple à «relire».

Ces livres et romans sont accessibles assez facilement sur Internet en «version originale».

ARTICLES LIÉS