Suivre une formation en transition écologique après le bac

Ce n’est plus une supposition, mais une réalité : l’environnement et la transition écologique vont être un secteur porteur dans l’économie de demain. Après le bac, il est donc possible d’orienter ses études vers ce secteur d’autant plus que les voies d’orientation sont très vastes. Faisons un tour d’horizon sur la formation en transition écologique.

Des postes à pouvoir dans tous les secteurs

Quand on dit « transition écologique » et « environnement », il est tout à fait logique que certains étudiants rechignent un peu. Pour intégrer ce secteur, on n’est pourtant pas obligé de devenir zoologiste ou encore ingénieur en environnement. Même si pendant vos études au lycée, vous n’avez pas choisi le cursus scientifique, il y a une place pour vous.
Il faut comprendre que le terme « transition écologique » appliqué dans une entreprise se réfère à la mise en place d’un système de production moins énergivore et plus respectueux de l’environnement. Ceci nous laisse donc penser à une infinité de possibilités pour les métiers. Il faut trouver la formation qui vous correspond et aussi l’école qui va vous accompagner. Vous pouvez en découvrir davantage !

A lire en complément : Les maladies traitées par un ostéopathe


Une courte formation en transition écologique

Dès le lycée, l’étudiant pourra déjà orienter ses études vers la transition écologique. Il pourra passer un bac professionnel, plus précisément un bac technologique STI2D. À la suite du bac, il pourra approfondir le sujet avec une année de spécialisation en mention complémentaire, avec deux ans pour avoir le BTS ou avec trois ans pour avoir un BUT.
Avec ce diplôme en poche, l’étudiant pourra se plonger dans le secteur des énergies, de l’agriculture, de la logistique ou du transport. Certaines entreprises œuvrant dans l’assurance, l’électronique ou les travaux publics pourront également lui ouvrir leurs portes.

Une formation plus longue en transition écologique

Après deux années de formation après le bac, vous pouvez décrocher un poste, mais il est également possible de prendre son temps pour se spécialiser. Cette spécialisation dans l’écologie pourra être un atout indéniable sur votre CV.
Avec cinq ans d’études, vous pouvez par exemple décrocher le Master II en management, ingénierie et droit de l’environnement. Ce titre vous permettra de devenir manager ou responsable des enjeux environnementaux dans une entreprise. Pour combiner « finance » et « transition écologique », on peut aussi se spécialiser en finance durable. Il sera également plus facile d’intégrer le secteur du BTP avec un master en immobilier durable et performance énergétique.

A découvrir également : Présentation de l’École de Commerce et Management à Rennes, Ille-et-Vilaine (35) – ESUP

ARTICLES LIÉS