Comment devenir manager dans le sport ?

Comment devenir manager dans le sport ?

Comme toutes les autres entreprises répertoriées à travers le monde, les entreprises sportives ont besoin d’un personnel qualifié et compétent pour pouvoir exister. Pour répondre promptement à toutes les sollicitations de son employeur, le manager sportif doit avoir suivi une formation. Ainsi, quelles sont les modalités pour devenir un manager dans le sport ?

Parcours scolaire et académique d’un manager sportif

Aujourd’hui, pour devenir un manager sportif, il faut avoir un bac + 3 en marketing et gestion. Vous avez aussi la possibilité d’opter directement pour une formation spécialisée dans le management sportif ou de passer votre BTS section sport à Rennes. Au terme de sa formation, le spécialiste de sport doit avoir une maitrise parfaite de la gestion comptable et administrative, avoir des connaissances juridiques, avoir des notions en ressources humaines, savoir utiliser les outils numériques et être un bon commercial. Outre la formation, un bon manager doit regrouper les qualités suivantes : avoir le sens de l’organisation, être rigoureux, avoir une écoute active et la capacité de prendre des décisions difficiles. Il doit être un rassembleur et être créatif.

A lire en complément : Présentation du bureau numérique

Les responsabilités d’un manager sportif

Le manager sportif est cette personne qui est chargée de la conception et de la mise en œuvre des plans de communication au sein d’une entreprise. Il gère la communication avec les médias pour accroitre la visibilité des joueurs et de l’entreprise. La compétence du manager va de sa participation à l’élaboration des politiques économiques et financières de la structure à la définition des orientations stratégiques en passant par la création, la gestion de projets de bout en bout. Une fois toutes les compétences réunies, après avoir reçu toutes les accréditations, un manager sportif peut aisément lancer un business où, il aura à prendre les décisions pour la bonne évolution de son affaire. Cette autre activité parallèle lui permettra de se constituer un important capital retraite.

A lire également : Wedding planner, la fée marraine des futurs mariés

ARTICLES LIÉS