Pourquoi passer le CACES ?

La recherche d’emploi peut parfois être difficile. Sur les sites de recrutement, on retrouve des offres d’emploi de plus en plus sélectives. Par exemple, on peut nous demander une polyvalence poussée à l’extrême, trop d’années d’expériences au regard du poste à pourvoir ou encore certains permis, diplômes et certificats particuliers. Pour les métiers de la manutention, c’est le CACES qui est souvent requis. Mais alors, pourquoi devriez-vous passer le CACES ?

Le CACES : c’est quoi ?

Si vous souhaitez travailler dans certains corps de métiers comme la manutention, le transport ou la logistique vous pouvez être confronté à l’exigence suivante : posséder le CACES. Vous entendez ce mot pour la première fois ? Nous allons vous expliquer de quoi il s’agit.

A lire en complément : L'impact de la formation continue sur votre compétitivité professionnelle

Le Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité est délivré après la réussite d’un examen. Il atteste de votre capacité à conduire différents engins relatifs à : la manutention, aux plateformes élévatrices et aux chantiers.

Cela vous place en qualité d’opérateur qui dispose des connaissances requises pour en assurer la conduite en toute sécurité. En outre, c’est un plus qui permet d’utiliser certains équipements sur votre lieu de travail. Pour en savoir plus sur le CACES, vous pouvez vous adresser directement aux organismes agréés.

A lire également : Qu'est-ce que le code UAI (RNE) d'un établissement ?

4 raisons de passer le CACES

Désormais, vous devriez avoir une idée plus précise de ce qu’est ce certificat. Si vous vous questionnez encore sur les raisons qui devraient vous pousser à passer le CACES, nous en avons répertorié quatre pour vous :

  • Vous augmentez vos chances d’être employé dans certains secteurs
  • Comme nous le disions en introduction, les employeurs sont de plus en plus exigeants. Aujourd’hui, on cherche le mouton à cinq pattes. Si vous avez une carte dans votre manche, il vaut mieux la jouer. Une certification est un bel atout à valoriser. Dans le cas du CACES, c’est un certificat très recherché dans les milieux de la manutention.

  • Cela vous permet de gagner en autonomie
  • Comme dans tout domaine, avoir un certificat qui nous permet de faire davantage de choses, c’est une liberté acquise. Vous allez donc avoir plus d’autonomie, mais aussi des missions plus diversifiées.

  • C’est un certificat durable
  • Pour une grande partie de conduites d’engins, la certification est valable 5 ans. Cela vous permet alors d’emporter avec vous une qualification, même si vous changez d’employeur. C’est un atout considérable.

  • Une rémunération plus attractive

Nous vous l’avons dit, le CACES est un avantage à faire valoir. Généralement, vous allez pouvoir augmenter votre rémunération grâce à l’obtention de celui-ci. N’hésitez pas à vous renseigner.

Exemples de métiers qui exigent le CACES

Différents métiers peuvent exiger le permis CACES. Parmi eux :

  • Cariste
  • Métier dans la manutention, le cariste se charge de récupérer les marchandises et de les stocker. On imagine bien pourquoi le CACES est alors nécessaire.

  • Conducteur de nacelle
  • La réponse est dans le nom. Ce professionnel doit pouvoir conduire des nacelles pour travailler en hauteur.

  • Grutier
  • L’employé est en charge du déplacement de charges lourdes. Pour cela il doit donc pouvoir les déplacer facilement, avec de l’altitude.

  • Préparateur de commandes
  • Métier assez répandu, ce professionnel doit pouvoir conduire des transpalettes pour assurer le stock des marchandises.

  • Technicien plateau

Le technicien plateau assure les équipements des plateaux télévisés, spectacles, etc. Pour mener à bien sa mission, il est intéressant d’avoir le CACES.

Vous l’avez compris, le CACES est un permis pour la conduite d’engins nécessaires à l’exercice de certaines activités et professions. C’est aussi un atout à ne pas négliger si vous cherchez du travail dans le domaine de la manutention ou du transport. Il vous permet d’augmenter votre rémunération et d’étendre votre portefeuille de missions. Alors, qu’attendez-vous ?

Les différentes catégories de CACES et leurs spécificités

Il existe plusieurs catégories de CACES, chacune correspondant à un type d’engin de manutention particulier. La CAT 1A concerne les chariots élévateurs de catégorie A, c’est-à-dire ceux qui ont une hauteur inférieure ou égale à 2 mètres. La CAT 1B est pour les chariots élévateurs de catégorie B, dont la hauteur est comprise entre 2 et 6 mètres.

La CAT 2A permet de conduire des engins de manutention tels que les gerbeurs accompagnants ou les transpalettes à conducteur porté, tandis que la CAT 3 concerne les chariots élévateurs en porte-à-faux avec une capacité supérieure à 6 tonnes.

La CAT 4 est réservée aux engins télescopiques ayant une capacité maximale autorisée inférieure ou égale à 6 000 kg.

Comment se préparer efficacement à l’examen du CACES

Pour la préparation de l’examen, elle nécessite une formation théorique et pratique. La première étape est de trouver un centre de formation agréé qui propose des formations CACES adaptées à votre profil et à votre besoin.

La partie théorique consiste en un apprentissage approfondi des consignes générales relatives à la conduite en sécurité d’un engin de manutention. Elle comprend aussi les règles essentielles pour éviter les risques professionnels, mais aussi pour respecter les réglementations sur le transport des marchandises.

Vient la phase pratique qui permettra aux candidats d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour manipuler avec assurance l’équipement choisi. Cette étape se déroule dans un environnement réel d’utilisation du matériel ; le formateur évalue chaque stagiaire selon différents critères tels que sa capacité à réaliser certaines manoeuvres ou son aptitude à réagir face aux situations dangereuses.

Une fois que vous avez terminé vos cours pratiques et théoriques dans un centre agréé, vous devez passer par une série d’exercices simulés avant l’examen final. Cela donne aux apprenants l’occasion de s’habituer au type de questions posées lors du test final.

Le jour J, pensez à bien vous hydrater. La durée moyenne du passage du CACES varie généralement entre 2 heures.

Enfin, si j’ai quelques conseils à donner : ne négligez pas la période préparatoire ! Il n’y a pas de secret, plus vous vous entraînerez en amont et plus vos chances de réussite seront grandes.

ARTICLES LIÉS